Villes apprenantes UNESCO: développement durable à différents niveaux

Villes apprenantes UNESCO: développement durable à différents niveaux

8 Agosto 2020 Off Di Direzione Rivista Siti Unesco

Adapté par Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes

 

Aujourd’hui, plus de la moitié de l’humanité – 3,5 milliards de personnes – vit dans des villes, et l’on estime que 5 milliards de personnes vivront dans des zones urbaines d’ici à 2030. De nombreuses villes à travers le monde sont confrontées à des défis majeurs dans la gestion de l’urbanisation rapide, ce qui a de graves conséquences sur la fourniture d’une éducation de qualité pour tous. Les villes apprenantes permettent aux individus de tous âges et de tous milieux socio-économiques et culturels de bénéficier d’une éducation inclusive de qualité ainsi que d’opportunités d’apprentissage tout au long de la vie.

Les villes apprenantes fournissent de bonnes pratiques et politiques en faveur du développement durable à différents niveaux, notamment au travers de l’apprentissage tout au long de la vie. Elles sont plus équitables, solidaires et pacifiques, et deviennent à terme plus durables. Les villes peuvent être des pôles de politiques publiques où les administrations locales donnent aux communautés et aux acteurs sociaux les moyens de s’engager dans des stratégies et des programmes d’apprentissage tout au long de la vie.

Une ville apprenante :

  • mobilise efficacement ses ressources dans tous les secteurs afin de promouvoir un apprentissage inclusif de l’éducation de base à l’enseignement supérieur,
  • ravive l’apprentissage au sein des familles et des communautés,
  • facilite l’apprentissage pour l’emploi et au travail,
  • étend l’usage des techniques modernes d’apprentissage,
  • renforce la qualité et l’excellence dans l’apprentissage,
  • et favorise une culture de l’apprentissage tout au long de la vie.

Ce faisant, la ville favorise l’autonomisation individuelle et la cohésion sociale, le développement économique et la prospérité culturelle ainsi que le développement durable.

Le Réseau mondial UNESCO des villes apprenantes est un réseau d’envergure internationale axé sur les politiques, qui fournit inspiration, savoir-faire et bonnes pratiques. Il est coordonné par l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie. Le réseau soutient les villes membres en :

  • stimulant le dialogue sur les politiques et l’apprentissage par les pairs entre les villes membres ;
  • identifiant les stratégies efficaces et les bonnes pratiques ;
  • favorisant les partenariats ;
  • perfectionnant les capacités ; et en
  • élaborant des outils et des instruments pour concevoir et mettre en œuvre les stratégies des villes apprenantes et en assurer le suivi.

Le 24 mars, l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie a organisé son deuxième webinaire sur les réponses des villes apprenantes au  COVID-19. Après les tours d’horizon  de jeudi dernier sur la façon dont des villes apprenantes comme Pékin et Shanghai (République populaire deChine), Fermo (Italie), Kashan (Iran) et Manizales (Colombie) font face à la crise, c’est au tour d’Osan (République de Corée), Wuhan (Chine), Turin (Italie) et São Paulo (Brésil) de partager leurs expériences. La participation a été très large, avec 250 représentants de villes et autres parties prenantes venus du monde entier pour assister au webinaire.

Après les présentations du modérateur, Mme Marie Macauley (UIL), et de l’hôte, M. Raúl Valdes-Cotera (UIL), M. Henrique Lopes, de l’Institut des sciences de la santé, Universidade Católica Portuguesa, a ouvert le webinaire. Il a souligné la gravité de la crise du COVID-19 qui évolue rapidement, en soulignant  combien  la pandémie s’était  propagée depuis les premiers webinaires, avec une augmentation significative des cas et des décès et une multitude de nouveaux pays touchés. Cette crise ne sera pas facile à résoudre, car une deuxième et, potentiellement, une troisième vague d’infections sont prévues dans les prochains mois.

L’apprentissage tout au long de la vie peut fondamentalement soutenir la diffusion des connaissances à cette époque  de confinement social, en aidant les gens à préserver leur santé et leur hygiène et à s’engager dans de nouvelles possibilités d’apprentissage. Nous commençons à voir l’énorme potentiel de l’apprentissage en ligne et la manière dont il peut atténuer les effets négatifs de l’isolement sur le plan mental. L’éducation aux soins de santé, la formation préventive, l’amélioration de l’alphabétisme  fonctionnel  ̶ l’apprentissage tout au long de la vie en réponse au  COVID-19 peut couvrir ces domaines prioritaires et plus encore, mais seulement si les gouvernements locaux effectuent les investissements nécessaires .

Lire la suite >>